Leduflot.net » Se divertir » Fréquence radio : vers la prééminence du canal radiophonique ?

Fréquence radio : vers la prééminence du canal radiophonique ?

Les fréquences radio connaissent de plus en plus de succès en raison notamment de la technologie sur laquelle elles s’arc-boutent. En effet, certaines émissions radiophoniques fleurissent grâce au système de podcast permettant de les réécouter en vertu de ses disponibilités. Désormais, il n’est plus possible de rater son émission préférée puisqu’une panoplie de logiciels et d’applications sont mis en avant pour y remédier.

Des fréquences radio en progression ?

Contrairement à certains programmes télévisuels qui tendent à être exsangues et répétitifs et à des chaînes dites d’information continue ressassant à longueur de journée les mêmes brèves, beaucoup se tournent vers les fréquences radio. Appel a annoncé avoir atteint la barre du milliard d’abonnés, l’été dernier, sur iTunes Store, avec pas moins de 250.000 émissions radiophoniques en 100 langues différentes.

Pourquoi écouter de la radio ?

Paradoxalement, les programmes radiophoniques sont davantage diversifiés que ceux du petit écran. De fait, une seule radio peut à la fois toucher à des émissions dédiées à l’Histoire, à la politique, à la santé, à l’information, à la culture, au développement personnel, au divertissement. L’éclectisme des fréquences radios regroupe animateurs et des chroniqueurs issus d’horizons fort variés, ce qui ajoute à la richesse et à la substance des débats et des échanges.

Ajouté à cela, ces émissions peuvent être podcastées et donc réécoutées tout en vaquant à d’autres occupations : lors des séances de sport, dans les transports en commun, en vacances.

Qui écoute ces fréquences radios ?

Du fait même de l’hétérogénéité, évoquée plus haut, propre aux radios, il est difficile de dresser un profil type de l’auditeur. Contrairement d’ailleurs à ce que l’on pourrait croire, les seniors ne sont pas les seuls auditeurs exclusifs. Les plus jeunes également sont coutumiers des fréquences radiophoniques qu’ils écoutent sur différents supports multimédia.

Les raisons de l’écoute peuvent varier. Il peut s’agir de :

  • S’enquérir des conditions météorologiques quasiment heure par heure.
  • Rester informé de l’actualité la plus brûlante avec possibilité d’interagir avec les animateurs, les spécialistes, voire avec les autres auditeurs.
  • Écouter de la musique et rester “in” quant aux tubes en vogue.

Pour ne retenir que l’exemple de la France, selon une étude, 81% des Français de plus de 13 ans écoutent, en moyenne, une fois par jour de la semaine les fréquences radios.

Le canal radiophonique attire donc toutes les catégories de la population mais à en croire toujours la même étude, ce sont les 35-49 qui écouteraient le plus la radio.

Quant aux endroits propices à l’écoute, le domicile et la voiture seraient les plus privilégiés.

Pourquoi pas continuer :